Magie blanche de Saint-Pétersbourg

Russie - Avec guide privé

Magie blanche de Saint-Pétersbourg

avec guide privé

7 jours
Hiver
Russie
Avec guide privé , Exclusivité , Voyage découverte , Voyage individuel
Dès 1 117 €

Brillant de mille feux, Saint-Pétersbourg est aujourd’hui l’un des phares culturels du nord de l’Europe. La saine émulation de ses peintres, danseurs, architectes, musiciens et écrivains fait son prestige international. Alors qu’une telle créativité impose une redécouverte régulière pour mieux comprendre la Russie d’aujourd’hui, c’est en hiver que la cité rêvée de Pierre le Grand dévoile ses facettes les plus originales, dans une atmosphère célébrée par la littérature. Ce voyage hivernal avec accompagnement individuel s’adresse aux esthètes. En compagnie d’un guide francophone privé, vous découvrirez Saint-Pétersbourg dans les meilleures conditions, notamment ses musées mondialement connus - l’Ermitage et le Musée Russe – et les résidences impériales Pouchkine et Peterhof. Ils disposeront aussi de temps libre pour vivre à leur façon cet « ailleurs » à la fois si loin et si proche, sans les contraintes du voyage en groupe.

Nous contacter

Les points forts du voyage

Hiver à Saint-Pétersbourg

Ville authentique et programmation théâtrale enrichie

Guide privé

Plus que cela, une conférencière réputée

Programme modifiable

Selon vos envies et vos passions

  • J1 : Russie / Saint-Pétersbourg

    Arrivée à Saint-Pétersbourg et transfert à l’hôtel en centre historique. L’ancienne capitale du plus vaste empire de la Terre reste une arbitre des élégances. Cosmopolite sous son manteau de neige, elle fut à l’occasion infernale et sacrée, cœur brûlant de la Révolution, Leningrad assiégée, ville du passé et du renouveau.

  • J2 : Saint-Pétersbourg : Cité des Tsars et Ermitage

    Un tour privé de la ville avec votre guide francophone vous fera découvrir sa richesse architecturale, les flèches dorées de ses églises, les coupoles de ses cathédrales, ses théâtres, palais et canaux gelés… Vous saisirez la grandeur de cette capitale européenne fondée en 1703, tirée du néant en quelques années seulement par la volonté de Pierre le Grand.

    L’après-midi sera consacré à la visite du musée de l’Ermitage, fondé par Catherine II en 1764. Cette collectionneuse avisée acheta dans toute l’Europe les œuvres des plus grands maîtres. L’Impératrice aimait admirer les trésors accumulés dans son palais en s’y promenant « seule avec les souris ». Ouvert au public en 1852, le musée compte aujourd’hui environ trois millions de pièces. En hiver, vous ne serez pas seul, mais au moins à l’abri des foules estivales.

    Inclus : petit déjeuner. Déjeuner et dîner sont libres, de nombreux restaurants vous seront recommandés par Nord Espaces.

  • J3 : Saint-Pétersbourg : Pouchkine ou Tsarskoïe Selo, patrimoine mondial de l’UNESCO

    Avec votre guide, vous serez conduit dans la matinée à la ville de Pouchkine, l’ancienne Tsarskoïe Selo. Le palais Catherine est un beau morceau d’architecture, de grâce paysagère et de poésie majestueuse. Dans sa célèbre Chambre d’Ambre, le luxe baroque se fond dans l’élégance néo-classique. Et le parc immense invite à se perdre parmi ses pavillons, sculptures et passerelles, arbres centenaires et étangs, à la recherche de traces d’animaux dans la neige… Dans la soirée, vous pourrez assister à un opéra ou un ballet dans l’un des nombreux théâtres de Saint-Pétersbourg.

    Inclus : petit déjeuner. Déjeuner et dîner sont libres, nombre de restaurants vous seront recommandés par Nord Espaces.

  • J4 : Saint-Pétersbourg – Peterhof, patrimoine mondial de l’UNESCO

    Dans la matinée vous serez conduit par votre guide à Peterhof, le « Versailles » de Pierre Le Grand. Ce magnifique ensemble architectural est l’affirmation d’un rêve devenu réalité : l’ouverture maritime sur l’Occident par la fondation d’une ville à l’embouchure de la Neva. Les palais de Monplaisir et de Marly furent présentés aux ambassadeurs étrangers dès août 1723, le canal Morskoï (« De la Mer ») étant détourné de la baie du golfe de Finlande jusqu’à Peterhof.

    Inclus : petit déjeuner. Déjeuner et dîner sont libres, nombre de restaurants vous seront recommandés par Nord Espaces.

  • J5 : Saint-Pétersbourg – Le Musée Russe

    Vous visiterez avec votre guide le Musée Russe. Il a pour écrin le palais Michel conçu par l'architecte italien Carlo Rossi. Fondé le 13 avril 1895 sous le règne de Nicolas II, il reçut de nombreuses collections confisquées à la noblesse après la Révolution de 1917. C’est le plus important musée des beaux-arts russes, depuis les premières icônes jusqu'aux œuvres soviétiques des années 1920. Vous vous attarderez dans la salle consacrée à Ivan Aïvazovski, aux impressionnantes peintures de marines.

    Inclus : petit déjeuner. Déjeuner et dîner sont libres, nombre de restaurants vous seront recommandés par Nord Espaces.

  • J6 : Saint-Pétersbourg – Le palais Ioussoupov

    La matinée sera consacrée à la visite guidée du palais Ioussoupov.

    La saga des Ioussoupov, famille réputée « plus riche que le tsar », est à peine croyable. Leur palais construit à la fin du XVIIIème siècle est l'un des rares de Saint-Pétersbourg à avoir conservé le décor luxueux de ses salles de réceptions et appartements privés, sa galerie de tableaux et son petit théâtre. C’est dans son sous-sol, la nuit du 17 décembre 1916, que Grigori Raspoutine fut assassiné. Ce mystique et guérisseur de légende, qui possédait la faculté de soulager les maux du tsarévitch Alexis, s’était attiré bien des jalousies du fait de son influence sur le tsar. Le prince Félix, dernier Ioussoupov propriétaire de la résidence, était à la tête de la célèbre conjuration, qui fait aujourd’hui l’objet d’une exposition permanente. Votre après-midi sera libre. Sachez que la Maison des Livres face à la cathédrale de Kazan possède un café offrant une vue superbe, d’excellents thés et délicieux desserts, où vous pourrez vous reposer et éventuellement écrire des cartes postales. Ou joignez-vous à un Pétersbourgeois pratiquant la pêche blanche sur la Neva gelée…

    Inclus : petit déjeuner. Déjeuner et dîner sont libres, nombre de restaurants vous seront recommandés par Nord Espaces.

  • J7 : Saint-Pétersbourg – France, Belgique, Suisse

    Après le petit déjeuner, vous serez conduit à l’aéroport pour votre vol de retour.

Contactez-nous pour ce programme

Devis & info

Téléchargez notre brochure

Télécharger

Suivez nos voyages

Inscrivez vous à la newsletter

Dates

LIBRE

Prix forfaitaire par personne

En Base double en hôtel 4*1 117 €
En fonction de vos envies : réservation des soirées opéra/ballet, modification des visites, changement de catégorie d’hôtel ou de durée du voyage. * Peut être modifié si le taux RUB-EUR subit une variation forte.

Informations

Le prix comprend

  • Visa russe
  • Hébergement et petits déjeuners
  • Transferts privés de/à l’aéroport
  • Visites avec guide privé francophone

Le prix ne comprend pas

  • Les assurances
  • Les vols
  • Les repas sauf petits déjeuners

Contactez-nous pour ce programme

Devis & info

Téléchargez notre brochure

Télécharger

Suivez nos voyages

Inscrivez vous à la newsletter

BON A SAVOIR

La conférencière de Nord Espaces à St.Pétersbourg propose des nombreuses excursions originales. Consultez nos conseillers pour votre projet sur mesure ou à la carte.

Choisissez vos options:

Soirée opéra ou ballet

Musée de Fabergé

Vous connaissez déjà Saint-Pétersbourg, voici quelques idées en plus. Excursions à la carte avec notre conférencier francophone à Saint-Pétersbourg.

LES BEAUX- ARTS RUSSES A SAINT-PETERSBOURG

« Saint-Pétersbourg, biographie de la cité idéale »,

Magellan & Cie, Collection Traces & Fragments

Il y a tout juste trois siècles, la création de Pétersbourg, en ouvrant la Russie au monde extérieur, la fait brutalement entrer dans l’histoire moderne : pour la première fois, des architectes, des artistes, des ingénieurs, des philosophes et des artisans venus de France, d’Italie, de Hollande, d’Allemagne, d’Angleterre et de Russie se réunissaient pour inventer une cité, où le savoir, la beauté et la foi, trouvent chacun leur place. Quelque chose prend conscience de son unité dans ces marais finlandais : c’est la civilisation européenne. Le succès de cette entreprise douteuse, de cette coopération cosmopolite imaginée par Pierre, entraine la réalisation de son rêve…

Le musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg occupe 6 palais sur les quais de la Néva. Le Palais d’Hiver de Pierre I construit selon le projet de Rastrelli est le plus célèbre, le cœur de l’Ermitage. Au total plus de 60 000 pièces, plus de 1 000 salles et près de 3 millions d’objets conservés dans les réserves. Parmi les œuvres exposées figurent des peintures de maîtres hollandais et français comme Rembrandt, Rubens, Matisse et Paul Gauguin (attention, les impressionnistes ont démangé depuis deux ans dans le bâtiment en face). On y trouve également deux peintures à l’huile de Léonard de Vinci ainsi que 31 peintures de Pablo Picasso. Les bâtiments abritant le musée de l’Ermitage constituent l’un des principaux ensembles du centre de Saint-Pétersbourg, qui est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le Palais de Menchikov, l’un des palais de l’Ermitage, le premier bâtiment de Saint-Pétersbourg bâti en pierre appartenait au gouverneur de la ville conte Menchikov. La collection du palais est consacrée à la culture russe du début de 18ème siècle.

Le musée de la porcelaine impériale, la manufacture de la porcelaine de Saint-Pétersbourg crée en 1744 par l’impératrice Elisaveta Petrovna est l’une des plus anciennes et les plus connue en Europe. Elle devient un musée en 1844 quand le Tsar Nicolas I décide de mettre en lumière les magnifiques pièces en porcelaine passant leur existence dans les réserves de la cours impériale. La collection du musée était évacuée deux fois en 1917 et en 1941. Inimitable, ses objets sont recherchés et appréciés par des collectionneurs et connaisseurs. La manufacture continue sa production et vous pouvez vous offrir dans sa boutique des objets très raffinés. Le musée de la porcelaine fait partie des collections de l’Ermitage depuis 2001.

Le Réserve du Musée de l’Ermitage. Peinture, sculpture, immobilier et d’autres perles rares d’époque cachés à la périphérie de la ville de Saint-Pétersbourg. Réservation préalable est obligatoire.

Le musée russe des Beaux-arts (peinture russe et soviétique, des icônes à la modernité) situé au palais du grand-duc Michel le musée russe occupe aujourd’hui comme l’Ermitage plusieurs palais : le palais d’été de Pierre le Grand, le palais de marbre, palis de Stroganov etc. Après la Révolution russe de 1917, beaucoup de collections privées des familles de la noblesse russe furent confisquées et confiées au Musée Russe dont le célèbre Carré noir de Kazimir Malevitch. La collection comprend près de 400 000 œuvres d’art : peintures, sculptures et autres objets de décoration. Les plus remarquables sont une collection de 6 000 icônes russes remontant pour certaines au Xe siècle, 10 000 œuvres de peintres russes du XVIIIe au XXe siècle.

Le musée de l’Académie impériale des beaux-arts de Saint-Pétersbourg fondée le 4 novembre 1757, à l’initiative du comte Ivan Chouvalov, par un oukase impérial et sous l’impulsion du savant et poète Mikhaïl Lomonossov.

Le musée-appartement d’Isaak Brodsky (1983-1939), peintre russe et soviétique, l’un des hommes clefs du réalisme socialiste dans la peinture soviétique. Situé sur la place des Arts dans une bâtisse construite selon le projet de Rossi et de Benoit, cet appartement de Saint-Pétersbourg devenu musée en 1949 vous plonge dans l’ambiance des années 30 avec son immobilier, son décor et sa collection des œuvres des peintres russes réunit par Issak Brodsky.

Le musée – Maison de campagne de Repine (1844-1930), peintre russe et soviétique. Bousier de l’Académie des beaux-arts de Saint-Pétersbourg il séjourne à Paris et à Italie, inspiré par Rembrandt il immortalise avec son art de portrait ses compatriotes de l’époque. Sa maison de campagne à 45 km de Saint-Pétersbourg a gardé toute atmosphère de l’époque.

Le musée – Datcha de Tchistiakov (1832-1919), peintre russe. Diplômé de l’Académie impériale des Beaux-arts de Saint-Pétersbourg, il a beaucoup voyagé  à Paris, à Rome et en Allemagne, était primé à plusieurs reprises par l’Académie pour ses œuvres.  Sa maison en bois sur deux étage avec un vaste atelier construit en 1876 est une parfaite image de l’architecture russe en bois du fin de 19ème siècle.

Le musée-appartement de Kouïndji (1841-1910), peintre paysagiste russe. Professeur de l’Académie impériale des beaux-arts, excellent pédagogue  connu pour ses qualités humaines exceptionnelles, auteurs des véritables chefs d’œuvres qu’on appelait « dieu d’illusion de lumière ». Son appartement  au dernier étage de l’immeuble d’époque sur l’île de Vassilevski de Saint-Pétersbourg avec une énorme baie vitrée de 5 mètres de haut offre une surprenant sur l’aiguille de l’île.

Musée –Appartement Pouchkine

Dans un bel hôtel particulier, le Musée-appartement de Pouchkine est la dernière demeure d’Alexandre Pouchkine. Fidèlement reconstituée, il rend un hommage au poète, romancier du XIXe siècle, considéré par le peuple russe comme le plus grand écrivain national avant Tolstoï et Gogol.

Le plus grand poète russe a vécu ici avec sa famille de 1836 jusqu’à sa mort tragique en 1837, des suites d’un duel avec Georges d’Anthès, officier français qui avait courtisé la magnifique Natalie Gontcharova, épouse de Pouchkine. Son décès met la Russie en deuil ; l’idée de créer un musée en l’honneur de l’écrivain germe aussitôt. La même année, le musée-appartement voit le jour. Des effets personnels de Pouchkine et de sa famille permettent de reconstituer son cadre de vie.

La visite vous conduit dans les différentes pièces de l’appartement. On découvre des objets de la vie quotidienne et artistique de l’auteur, gravures, copies de manuscrits et même la lettre – rédigée en français par Pouchkine – qui fut à l’origine du duel qui lui coûta la vie. On passe ainsi de la salle à manger au salon en acajou, en passant par le boudoir, etc. Mais la plus belle pièce du musée reste sans doute le cabinet de travail, qui dévoile une magnifique bibliothèque, remplie d’ouvrages ayant appartenu à Pouchkine, dont certains en français. Même si cela a de quoi en impressionner plus d’un, il faut savoir qu’à l’origine, plus de 4 000 livres en 14 langues différentes remplissaient les rayons de cette bibliothèque.

Parmi les autres objets exposés … le gilet et l’un des gants qu’il portait le jour du duel, une mèche de ses cheveux, son masque mortuaire, etc.

Orthodoxie à St.Pétersbourg

Sur les pas de Dostoïevski

Résidence impériale de Pavlovsk

Cathédrale St Isaak et sa colonnade

Palais Elaguin

Palais de Gatchina

Palais de  Lomonossov

l’île de Kotline et Kronstadt

etc..

Modifiez votre recherche

Nous sommes
A votre ecoute

Contactez-nous pour en savoir plus sur nos voyages, organisés ou sur-mesure, de nombreux programmes vous attendent en Agence. Nos spécialistes vous conseillerons un voyage adapté à votre profil.

Nous contacter