La Norvège des fjords, le temps d’un week-end

21 novembre 2016
  • Récits & Carnets de voyage

C’est à Bergen, porte d’entrée des fjords de Norvège que mon voyage commence.

Dès mon arrivée et sous une pluie battante, je me rends au festival de la gastronomie et de la bière. J’en ai déjà l’eau à la bouche. La dégustation se fait sans plus attendre … et pour mon plus grand plaisir il y aura au menu : une soupe de renne, du saumon servi avec des tagliatelles de légumes, le tout accompagné d’une bière à la menthe. Un mélange très étonnant mais tellement délicieux.

Je me sens à part entière Norvégienne et cette pause gastronomique m’a reboostée. Je suis enfin prête à découvrir tous les secrets de la capitale des fjords.

Mon tour panoramique de la ville débute par le site de Bryggen, un héritage laissé par les allemands et classé au patrimoine mondial de l’Unesco. J’y découvre l’un après l’autre un joli port, des bateaux, des maisons colorées en bois, une église et ses paroissiens, quelques statues de politiciens, des cafés au style art moderne, des étals de légumes, de fromages, de poissons … je me verrais bien d’ailleurs y faire quelques emplettes. Je suis éblouie et ce n’est pas le mauvais temps qui va entacher la merveille de ce quartier.

En entrant dans les bâtisses, une atmosphère étrange règne. La pluie tambourine sur les toits et j’ai soudainement comme une impression de flash-back : je me vois le temps de quelques secondes au XVIIIème siècle lorsque les allemands avaient pris leur quartier en ville, zone stratégique pour le commerce.

Après avoir déambulé dans les différentes ruelles de ce quartier étonnant, j’emprunte un escalier caché qui me mène devant le musée hanséatique. Schotstuene abrite les salles communes des marchands allemands qui travaillaient sur Bryggen entre 1360-1761. Dans ces salles, des repas chauds y étaient préparés, elles servaient aussi de salle de fêtes, de tribunal, d’école, et de paroisse.

Mon guide nous propose de goûter une spécialité locale appelé « Gammelost ». Il s’agit d’un fromage brun, affiné en 30 jours, qui se déguste avec du pain et du beurre. Le Gammelost à des vertus miraculeuses… Malgré son goût très prononcé, je fais un effort car il aurait des vertus de jeunesse éternelle.

Je continue ma balade et en prenant un peu de hauteurs, je constate  un changement de décor. Les chemins escarpés laissent place à des maisons blanches d’où je peux sentir un doux parfum de roses rouges. Les rues sinueuses et pavées permettaient à l’époque aux chevaux un accès plus facile aux écuries. Je suis dans le vieux Bergen des années 1700. Il s’agissait des quartiers pauvres où les familles des allemands vivaient dans une seule pièce.

J’approche enfin du Fløibanen, le fameux téléphérique qui va me permettre d’avoir une vue imprenable sur Bergen. Je crois patienter pour une attraction à sensation forte tellement il y a de monde mais ce qui m’attends à l’arrivée vaut bien quelques minutes d’attente. Le voyage à bord dure une vingtaine de minutes avec un joli bruit de locomotive … Le chauffeur nous indique que nous sommes arrivés. J’ai hâte ! Malgré le brouillard qui me gâche un peu la vue, je suis ravie d’être sur le mont Fløien. Je me laisse à imaginer la belle Bergen par temps clair mais il est déjà temps de repartir.

Cette première et intense journée en Norvège s’achève.

L’aventure se poursuivra le lendemain dans les fjords à bord du bateau en direction de Vik. J’embarque au petit matin pour une navigation sur les fjords. C’est un vrai plaisir que de me mettre à l’avant du bateau pour capturer de jolies photos. Je me régale. Je découvre les petites villes d’Alversung, Seim, Fonnes, Ånneland, Eivindvik, Leirvik i Sogn, Lavik, Bjordal, Kyrkjebø, Vik i Sogn,  et enfin Vik.

Au fil des paysages que je découvre, je me laisse surprendre par l’inattendu : des chèvres broutant sur les toits des fermes, la sérénité  des fjords, tous si différent et pourtant si semblables, les petites maisons de bois s’accrochant aux parois des fjords …

C’est agréable de se laisser surprendre tout en étant zen. Des reliefs se succèdent à mesure où le bateau accélère. Le temps n’a pas d’importance, je reste sur le devant du bateau pour me souvenir de cette lumière.

Je m’arrête à Vik et visite l’église Hopperstad qui porte le nom de la noble famille qui a investie dans l’entretien de ce bâtiment. Les églises des petites communes environnantes portent d’ailleurs elles aussi le nom de leur riche donateur. Cette stavkirke est une église en bois typique dans le plus pur style norvégien, plus communément appelée église en bois debout. Elle est splendide.

Je reprends la navigation après cette agréable pause à Vik. Notre prochaine escale sera Utne et la visite du musée Hardanger Folkemuseum qui se trouve à quelques mètres du port. Le musée retrace la vie culturelle et historique des norvégiens de l’époque. De nombreuses tenues typiques et instruments de musique sont exposés, car la musique tenait une place très importante dans la vie des Norvégiens. Elles servaient d’exutoires pour certains et un moyen de rente pour d’autres.

Le séjour se termine déjà. Sur la route de l’aéroport, je découvre ma première cascade, Norheimsund. Je suis comme envoûtée face à tant de beauté.

A ce moment précis, le temps s’arrête, un silence règne. Les frissons me parcourent le corps. Je suis heureuse. Moi – grande adepte des pays d’orient et du Sultanat d’Oman – je renonce à me cantonner dans le désert et préfère dès à présent explorer les montagnes enneigées.

Par Laura

  • Bergen
  • Fjords
  • nature
  • nord
  • Norvège
  • voyage
  • week-ends

admin

Lorem ipsum culpa in velit do occaecat magna nisi mollit nostrud minim adipisicing elit.

A propos de l'auteur

admin

Lorem ipsum culpa in velit do occaecat magna nisi mollit nostrud minim adipisicing elit.

Téléchargez notre brochure

Télécharger

Suivez nos voyages

Inscrivez vous à la newsletter

Modifiez votre recherche