La fête d’Essiakh, ou « Bonjour au Soleil ! » en Yakoutie

23 novembre 2018
  • Culture & Géo / Alerte TV

Tous les peuples ont leurs fêtes tissées de croyances et de traditions. En Yakoutie, la plus spectaculaire est celle d’Essiakh – ou Yssyakh, « Rendez-vous avec le Soleil » – devenue fête officielle de la République de Sakha. Les ethnographes soulignent que, pour ce peuple animiste, le solstice d’été coïncidait avec de nombreuses naissances dans leurs troupeaux, gage de survie dans un environnement difficile, voire d’enrichissement et d’abondance. D’une certaine façon, une nouvelle année commençait alors. Les Anciens, qui reconnaissaient la force supérieure de la Nature, n’avaient jamais l’idée de la défier. L’attitude juste était de s’adapter au mieux grâce aux connaissances accumulées pendant des siècles, aujourd’hui en grande partie perdues. Du 21 au 22 juin, les Yakoutes célébraient le soleil et le court été, permettant de faire le plein de lumière et de chaleur avant les longs mois d’hiver.

Les Yakoutes pratiquent toujours le « Kune Kersuté », une sorte de « Grand Bonjour au Soleil ». La cérémonie est destinée à purifier les esprits, apaiser les âmes et charger les corps d’énergie pour faire face à presque neuf mois de froid. Le chaman blanc ouvre les festivités avec des cérémonies ancestrales du feu, des chants et des danses. Aux premiers rayons, les milliers de personnes réunies tendent leurs mains vers le Soleil dans un silence impressionnant, visages levés et yeux fermés… Chacun cherche alors la symbiose avec l’astre.

La fête d’Essiakh a lieu aujourd’hui dans tous les villages entre les 10 et 25 juin, juste avant la fête nationale dont la date est fixée par le gouvernement de la République de Sakha. Elle permet aussi de faire de vivre les traditions, de préserver l’identité, d’entretenir un sentiment d’appartenance et  d’adhésion. Les festivités traditionnelles, costumes, mets et boissons attirent chaque année des milliers des visiteurs. Notamment pour la danse nocturne « Ossouakhaï » ! En 2012, elle fit entrer plus de 15 000 personnes dans le livre Guinness des records : enfants et vieillards, officiels et cordonniers du coin, tous main dans la main. Le spectacle de ces milliers de personnes réunies de nuit pour chanter, danser et écouter les prières chamaniques a quelque chose de surréaliste. Sentiment saisissant d’une énergie enveloppante, presque palpable, évidemment positive ! Si vous partez en Yakoutie  (Iakoutie) en même période, essayez d’y assister c’est vraiment intéressant voire plus… ( Photos : Sergey Dolya)

  • yakoutie

Julia

Julia, d‘origine russe, diplômée en géopolitique et en sociologie, Julia est depuis 2005 responsable du développement et de la communication ainsi qu’une véritable spécialiste sur la destination Russie.

A propos de l'auteur

Julia

Julia, d‘origine russe, diplômée en géopolitique et en sociologie, Julia est depuis 2005 responsable du développement et de la communication ainsi qu’une véritable spécialiste sur la destination Russie.

Téléchargez notre brochure

Télécharger

Suivez nos voyages

Inscrivez vous à la newsletter

Modifiez votre recherche