fbpx

DISGUSTING FOOD MUSEUM : géographie des spécialités culinaires les plus audacieuses

10 novembre 2022
  • Gastronomie
  • Nord Espaces a testé pour vous…

Si les terriens partagent quelque chose, c’est bien le besoin de se nourrir. Manger est parfois associé au bien-vivre, mais c’est d’abord une question de survie au sommet de la chaîne alimentaire. Avant que la globalisation ne s’abatte sur le monde, la géographie et le climat déterminèrent des organisations sociales, des croyances, des modes de vie et finalement des gastronomies propres à chaque coin et recoin de la planète.

Maintenant que nous faisons notre marché à l’échelle planétaire, que nos habitudes alimentaires sont en partie standardisées, certains prédateurs économiques peuvent menacer notre sécurité d’approvisionnement, la santé publique, l’éthique, la biodiversité, etc. Mais en voyage il reste toujours de savoureuses (?) spécialités locales à découvrir. Plus le climat diffère de celui de nos pénates, plus on peut être surpris !

En Suède, à Malmö, un étonnant musée fait voyager dans l’espace et le temps. Le DISGUSTING FOOD MUSEUM propose rien moins qu’un apprentissage de la diversité, une épreuve de tolérance et un grand moment d’amusement.

Marques universelles de dégoût. Photo Julia de Nord Espaces, Disgusting Food Museum, Malmö, octobre 2022
Marques universelles de dégoût. Photo Julia de Nord Espaces, Disgusting Food Museum, Malmö, octobre 2022

Commençons par un petit tour en Ecosse avec le HAGGIS : le plat national écossais est composé de cœur, de foie, de rein et de poumon de mouton. Les organes sont hachés avec des oignons, de la farine d’avoine et des épices, puis cuits dans l’estomac de l’ovin. La consistance est comparable à celle d’une saucisse friable, avec un goût de flocons d’avoine relevé d’une saveur de foie.

Haggis. Photo Julia de Nord Espaces, Disgusting Food Museum, Malmö, octobre 2022
Haggis. Photo Julia de Nord Espaces, Disgusting Food Museum, Malmö, octobre 2022

Parmi les douceurs des pays nordiques, citons la RÉGLISSE SALEE au chlorure d’ammonium, un produit chimique aussi utilisé pour nettoyer les métaux et fabriquer des engrais industriels. Souvent addictif, le goût intense de l’ammonium est suivi d’une acidité salée. Les marques populaires se nomment significativement Jungle Scream, Extreme Salt Devils, Tuyaux d’égout, Larmes de Crocodile et Canon Powershot.

Réglisse salée. Photo Julia de Nord Espaces, Disgusting Food Museum, Malmö, octobre 2022
Réglisse salée. Photo Julia de Nord Espaces, Disgusting Food Museum, Malmö, octobre 2022

En Suède, le BÄVERGÄLL (« Cri de castor ») est digne d’intérêt. Son odeur puissante et complexe est parfois utilisée en parfumerie comme substitut naturel à la vanille. En fait, le Bävergäll est le produit de l’infusion dans l’alcool de la glande anale du castor pendant plusieurs semaines. Ce schnaps amer a un goût prononcé de pignons de pin, de goudron, de cuir et d’urine de castor. Sécrétion huileuse, le castoréum est aussi réputé pour le traitement des troubles mentaux, des maux de dents, de l’épilepsie et de la peste. Leurs glandes anales pouvant rapporter jusqu’à deux mois de salaire dans les années 1800, les castors suédois furent chassés jusqu’à leur quasi-extinction. Ils vont mieux aujourd’hui.

Bävergäll. Photo Julia de Nord Espaces, Disgusting Food Museum, Malmö, octobre 2022
Bävergäll. Photo Julia de Nord Espaces, Disgusting Food Museum, Malmö, octobre 2022

Le HAKARL islandais est la viande toxique du requin du Groenland. Avant de la savourer, les Islandais la laissent pourrir dans le sol, avant de la suspendre pour séchage. De petits cubes blancs et caoutchouteux peuvent ensuite être servis sur des cure-dents, accompagnés de l’Aquavit islandais Brennivin. L’odeur âcre de pourriture et d’ammoniaque peut rebuter. Le célèbre chef Anthony Bourdain a ainsi décrit le hákarl comme « la pire, la plus dégoûtante et la plus terrible chose » qu’il ait jamais mangée.

Hákarl et Brennivin. Photo Julia de Nord Espaces, Disgusting Food Museum, Malmö, octobre 2022
Hákarl et Brennivin. Photo Julia de Nord Espaces, Disgusting Food Museum, Malmö, octobre 2022

Les fameux BONBONS COLORÉS A LA GÉLATINE sont fabriqués en Scandinavie en faisant bouillir les déchets d’abattage et de transformation du bétail. L’ébullition des peaux, des os et autres parties du corps inutilisées forme de la gélatine en décomposant le collagène des tissus. Selon le Conseil suédois de l’agriculture, les Suédois consomment environ 16 kilogrammes de bonbons par personne et par an, ce qui leur réussit plutôt bien.

Bonbons colorés à la gélatine. Photo Julia de Nord Espaces, Disgusting Food Museum, Malmö, octobre 2022
Bonbons colorés à la gélatine. Photo Julia de Nord Espaces, Disgusting Food Museum, Malmö, octobre 2022

Le fromage GAML ORES FARFAR au lait de vache danois est affiné très longtemps. Son goût est riche, noisette et beurré, mais son odeur est comparable pour certains à celle de pieds malodorants. On mange d’ailleurs ce fromage sans le toucher tant celle-ci est tristement difficile à enlever des doigts. Pour un Français, il n’y a certes pas de quoi en faire un fromage.

Gaml Ores Farfar. Photo Julia de Nord Espaces, Disgusting Food Museum, Malmö, octobre 2022
Gaml Ores Farfar. Photo Julia de Nord Espaces, Disgusting Food Museum, Malmö, octobre 2022

L’AKUTAQ d’Alaska est enfin une crème glacée composée de graisse animale fouettée avec des baies et de la neige fraîche. Ce peut être de la graisse de poisson, de caribou, d’orignal, de phoque ou de morse. Chaque famille a sa recette préférée, allant de la simple purée de poisson gras, de baies et de neige, à des concoctions avancées de plusieurs types de graisses et de baies, accompagnées de pommes de terre.

Akutaq. Photo Julia de Nord Espaces, Disgusting Food Museum, Malmö, octobre 2022
Akutaq. Photo Julia de Nord Espaces, Disgusting Food Museum, Malmö, octobre 2022

Et bon appétit bien sûr ! 😊))

  • Akutaq
  • Bävergäll
  • Bonbons colorés à la gélatine
  • Disgusting Food Museum
  • Gaml Ores Farfar
  • Haggis
  • Hákarl
  • Malmö
  • Musée
  • Réglisse salée
  • Suède

Esprit du Grand Nord

Nord Espaces est une équipe à taille humaine. Fondée par le norvégien Asbjörn Angelsen vivant à Paris en 1993, qui voulait une entreprise familiale, sous l'impulsion d'amis désirant voyager en Norvège, cette société de voyages est restée indépendante ; elle appartient toujours à un seul actionnaire. Notre domaine d’expertise est le voyage, considéré comme un élément conscient de distinction de consommer d’une certaine façon. Avant tout le Nord : Alaska, Canada, Islande, Groenland (et Danemark), Norvège (et Spitzberg), Suède, Finlande, la Russie et même les Pays Baltes revendiquant leur identité nordique.
Ce sont aussi les Pôles : Antarctique et Pôle Nord avec la Terre de François Joseph. Pour les voyageurs partant en Antarctique, nous proposerons en collaboration avec Espaces Andins une possibilité de découvrir les pays du continent sud-américain.

A propos de l'auteur

Esprit du Grand Nord

Nord Espaces est une équipe à taille humaine. Fondée par le norvégien Asbjörn Angelsen vivant à Paris en 1993, qui voulait une entreprise familiale, sous l'impulsion d'amis désirant voyager en Norvège, cette société de voyages est restée indépendante ; elle appartient toujours à un seul actionnaire. Notre domaine d’expertise est le voyage, considéré comme un élément conscient de distinction de consommer d’une certaine façon. Avant tout le Nord : Alaska, Canada, Islande, Groenland (et Danemark), Norvège (et Spitzberg), Suède, Finlande, la Russie et même les Pays Baltes revendiquant leur identité nordique.
Ce sont aussi les Pôles : Antarctique et Pôle Nord avec la Terre de François Joseph. Pour les voyageurs partant en Antarctique, nous proposerons en collaboration avec Espaces Andins une possibilité de découvrir les pays du continent sud-américain.

Téléchargez notre brochure

Télécharger

Suivez nos voyages

Inscrivez vous à la newsletter

Modifiez votre recherche