Des îles aux trésors en Mer Baltique

14 juin 2018
  • Culture & Géo / Alerte TV
  • Nord Espaces a testé pour vous…

Il suffit d’énumérer quelques-unes des îles de la Mer Baltique pour rêver, mais aussi comprendre l’incroyable diversité humaine, historique, naturelle des ces bouts de terre loin d’être perdus en mer : faciles d’accès, douces à vivre en été pour bénéficier d’une coupure totale avec le stress, conjuguant famille, culture, isolement, confort, aspects festifs et nature, ces îles magiques offrent un choix incomparable aux voyageurs : de la plus à l’Est Muhu, voisine de Saaremaa, à la plus à l’ouest, Rügen, on peut citer Öland, Bornholm, Gotland, Färö, °Alan/Ahvenanmaa au nord-est de Stockholm, ou encore toutes les îles du golfe de Bothnie.

Autant de trésors, au propre et au figuré, (vous allez comprendre), à découvrir au gré de ses passions, de ses envies, de ses coups de cœur … pour se ressourcer, apprendre pourquoi un roi viking de la Baltique est mondialement connu sans que personne ne le sache, déguster des produits d’exception, … bref, profiter d’un art de vivre sur les bords de la Mer Baltique qui est à lui seul un vrai trésor.

Rügen

Janvier 2018, … Il a 13 ans, il s’appelle Luca ; c’est un pré adolescent allemand comme il y en a beaucoup, passionné d’archéologie ; il arpente un champ au nord-est de Rügen muni d’un détecteur de métaux. Il va mettre à jour une pièce de monnaie enterrée là depuis des siècles. Nettoyée, elle laisse apparaitre les armes du légendaire roi Harald … Des caractères runiques connus dans le monde entier ! Harald 1er, roi du Danemark de 958 à 987 après JC, décida que le royaume du Danemark serait chrétien et non plus gouverné par les croyances vikings.

La découverte sera gardée secrète pour éviter les pillages et permettre aux archéologues officiels de se livrer à des fouilles approfondies. Elles mettront à jour un trésor incroyable : une centaine de pièces de monnaies certes, mais aussi des perles, un marteau de Thor – le dieu de la mythologie scandinave -, des broches, des bijoux – dont un dirham de Damas de 714 après JC travaillé en bijou… Tout porte à croire que ce trésor a été caché là en 986 après une bataille perdue par Harald 1er. D’autres bijoux d’Harald 1er avaient déjà été découverts, mais il y a plus de cent ans sur une île voisine… 2 îles aux trésors si proches de nous …

Mais qui est Harald 1er Roi du Danemark et pourquoi des centaines de millions de personnes connaissent si bien les caractères runiques de son blason ? Tout simplement parce que le surnom de ce roi était Harald à la dent bleue … Bluetooth !

 

 

 

 

 

 

Et pour symboliser cette technologie du 21ème siècle, ses concepteurs (dont le finlandais Nokia et le suédois Ericsson) ont rendu hommage au Danemark et choisi les runes symboliques d’Harald pour la désigner :

 (Hagall) (ᚼ) et  (Bjarkan) (ᛒ).

Fils du roi Gorm de Danemark et de Thyra Klacksdottir, ilunifia le royaume du Danemark ; mais la fin de son règne a été caractérisée par une lutte sans merci contre son propre fils, Sven, qui soutenait les peuples païens. Les passionnés d’histoire se rendront à Jelling au Danemark pour y découvrir la grosse pierre recouverte de caractères runiques conçu par Harald en mémoire de ses parents.

Mais pourquoi la dent bleue demanderez-vous alors ? Peut-être et probablement parce que le roi adorait les myrtilles selon les écrits d’alors ; et que ce petit fruit que l’on trouve partout dans les forêts nordiques, que les grands-mères vendent sur les marchés de village comme autant de petits trésors, vous laisse un goût unique en bouche… et une couleur bleue au palais …

Bornholm

Il est vrai que sur les bords de la Baltique, on aime manger et les plaisirs de la vie : un peu plus au nord, c’est Bornholm qui attend le voyageur ; et le trésor de Bornholm s’appelle le saumon ! Les conditions de vie de ce poisson autour de l’île de Bornholm en font déjà un produit d’exception, lui conférant une couleur très claire et pure. Mais de plus, les habitants de Borholm ont développé un savoir-faire unique de fumage traditionnel « à froid » : durant deux fois plus longtemps qu’un fumage à chaud, le saumon de Bornholm se révèle moins salé, et plus tendre. On peut trouver ce saumon à la maison danoise   mais l’idéal est d’aller sur place à la rencontre des artisans et aussi de villes et villages enchanteurs (on y trouve Svaneke, 1.000 habitants, élue plus belle bourgade du Danemark en 2013 !) et là aussi un art de vivre unique, loin du tourisme de masse. Le quotidien Le Figaro lui a consacré un bel article .

Gotland et Faro

Puisque l’on parle art de vivre, remontons encore plus au nord pour découvrir le duo d’îles suédoises formé par Gotland et Faro. Les trésors historiques y sont nombreux, la « capitale » de Gotland, Visby, ayant été une puissante cité hanséatique. Des murs d’enceinte, depuis les balcons dominant la vieille ville, les habitants contemplent jour à après jour le spectacle sans cesse renouvelé des couchers de soleils rougeoyants sur la Baltique. La « ville des roses et des ruines » – le surnom de Visby, est doublement classée au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco, mais c’est la douceur de vivre qui l’emporte ; après une courte traversée en ferry depuis Gotland, on prend pied à Faro, où vécu le cinéaste Ingmar Bergmann qui avait choisi ce lieu pour son exceptionnelle lumière. On y trouve de belles plages de sable – les suédois se baignent là en été – des raukars, curieuses formations rocheuses en bord de Baltique, des forêts …

Ces 3 exemples d’îles aux trésors si différentes donnent un aperçu trop partiel de ce que le voyageur peut trouver lors d’un voyage sur les rives de la Mer Baltique. Il aurait fallu citer le savoir-faire de Saaremaa, l’île estonienne en matière de spas et de soins, Stockholm et son archipel, celui de Lulea et son chapelet d’îles aux constructions de bois rouge, l’île du soleil et des vents d’Öland, … Au fil des ans, Nord Espaces a développé une véritable connaissance de ces petits paradis et les exemples sont nombreux : de Bornholm à Gotland et Öland , de Saarema   à l’archipel de Stockholm   il y en a pour tous les goûts … Et finalement, baptiser un voyage « les trésors de la Baltique », même si il n’en donne qu’une vue partielle (plutôt le sud de la Baltique) et forcément trop rapide comme dans dans tout voyage accompagné , se justifie pleinement.

 

André

  • Coupe du Monde 2018
  • ekaterinbourg
  • Russie

admin

Lorem ipsum culpa in velit do occaecat magna nisi mollit nostrud minim adipisicing elit.

A propos de l'auteur

admin

Lorem ipsum culpa in velit do occaecat magna nisi mollit nostrud minim adipisicing elit.

Téléchargez notre brochure

Télécharger

Suivez nos voyages

Inscrivez vous à la newsletter

Modifiez votre recherche