CONSTRUCTION DE L’HÔTEL DE GLACE EN SUÈDE… 30 000 tonnes de neige

27 octobre 2017
  • Nord Espaces a testé pour vous…

Un hôtel de glace est une construction « éphémère », puisque chaque année ce palais de neige et de glace fond avec l’arrivée du printemps. Une véritable œuvre d’art, profondément unique, qui renaît tous les ans pour disparaître aussitôt. Vous souvenez-vous de Hans Christian Andersen ? C’est ce Danois qui a écrit en 5 jours un conte original qui a été publié en 1844 , le tout premier, la véritable Reine de Neige …

Aujourd’hui on ne compte plus le nombre d’hôtels de glace, de bars et des chapelles construits au Canada , en Scandinavie (En Norvège , Suède ), en Finlande et même au Japon et au Kamtchatka ! Les propositions ne manquent pas : prendre un verre dans un « ICEBAR », se marier dans une chapelle de glace, dormir dans un igloo ou dans un hôtel de glace…

 

 

C’est tout de même une expérience saisissante que de se retrouver sur un bloc de glace sculpté en forme du lit, recouvert des peaux de rennes, … Des ours blanc en bas-relief sur les murs en neige et un mobilier surréaliste de glace avec des nuances de blanc, de bleu et même de vert… Vous ajoutez à cela une personne de votre choix, deux bougies, un thermos avec du vin chaud et un sac de couchage pour deux… -5°C à l’extérieur du sac de couchage…

J’ai pu visiter début décembre Jukkasjärvi, à une dizaine de kilomètres à l’est de Kiruna, en Suède, sur les rives du Torne ; c’état le plein moment de la construction de l’hôtel de glace. Celui-ci semble être le pionner dans le domaine par un simple hasard et cela a totalement transformé l’économie locale : il y a presque 30 ans une exposition d’art a eu lieu à Jukkasjärvi dans une sorte d’igloo. Ayant connu un franc succès, elle a attiré tant de visiteurs que les capacités hôtelières de la vile furent dépassées. Alors, certains ont décidé de dormir dans le hall glacé et ô surprise, ont été enchantés par leur expérience insolite. Des gens entreprenants, nordiques, ont su exploiter l’idée.

Annuellement les suédois prélèvent dans la rivière Torne, gelée jusqu’au mois d’avril, environ 5 000 tonnes de glace, conservées pendant l’été dans deux entrepôts réfrigérés pour être taillés début décembre. La construction de l’hôtel de glace nécessite 30 000 tonnes de neige et les canons à neige marchent presque 24 heures sur 24 heures. J’ai un peu discuté avec les ouvriers qui se donnaient à fond pour cette œuvre qui ne durera que quelques mois. Des hommes mais de grands enfants surtout … Charmant !

L’aventure technologique et humaine est telle qu’on rencontre des ingénieurs suédois, russes et italiens sur place. Ambiance ! Tout ici est surréaliste, la lune accroché au ciel comme chez Disney, le ciel parsemé d’étoiles, l’aurore boréale, une prière dans la chapelle de glace, un verre dans le ICE BAR, mais aussi des matériaux de chantier : glace, neige et « snice », substance qui est à mi-chemin entre la neige et la glace, et qui est l’équivalent du mortier dans la construction traditionnelle.

 

 

Un court instant je me suis sentie la petite Gerda d’Andersen… belle expérience…beaux souvenirs de l’hôtel de glace, même en construction. D’ailleurs surtout en construction, c’est comme observer l’œuvre naître, à l’abri des visiteurs… et si vous voulez tentez l’expérience voici quelques programmes : Canada ,  Norvège , Suède , Finlande

  • Hôtel de glace
  • Suède

Julia

Julia, d‘origine russe, diplômée en géopolitique et en sociologie, Julia est depuis 2005 responsable du développement et de la communication ainsi qu’une véritable spécialiste sur la destination Russie.

A propos de l'auteur

Julia

Julia, d‘origine russe, diplômée en géopolitique et en sociologie, Julia est depuis 2005 responsable du développement et de la communication ainsi qu’une véritable spécialiste sur la destination Russie.

Téléchargez notre brochure

Télécharger

Suivez nos voyages

Inscrivez vous à la newsletter

Modifiez votre recherche