fbpx

De la Baltique à l’Australie sur un 4 mâts

9 juillet 2019
  • Inspirations de voyages

Voyager sur un Quatre-Mâts construit au début du 20ème siècle en Ecosse, … Quitter la Scandinavie, terre de Nord Espaces pour le Chili d’Espaces Andins où une cargaison de salpêtre doit y être chargée, … Repartir de l’archipel de Åland au sud du Golfe de Botnie, entre Stockholm et Turku, pour aller chercher des tonnes de grains aux antipodes, en Australie – Port Victoria pour être précis … Vivre avec 26 marins des côtes de la mer Baltique les dangers des océans, revenir à bon port, entre Suède et Finlande, chargé de souvenirs, de photos, d’objets divers impossibles à imaginer en cette première partie du 20ème siècle, … C’est une expérience immersive fascinante que Nord Espaces souhaite partager avec les lecteurs de son blog, une expérience qui ravira autant les passionnés de marine que ceux d’histoire, autant les adultes que les enfants, autant ceux qui aiment la mer que ceux qui aiment rêver … Suivez nous à bord de ce vaisseau miraculeusement resté intact, amarré sagement sur les quais de Mariehamn dans l’archipel d’Åland : vous allez plonger dans le temps, revenir en 1930, embarquer à bord du Pommern pour un voyage de cent jours sous les ordres de Karl Henrik Karlsson, capitaine à 35 ans pour la seconde fois du Quatre-Mâts et natif de Åland, et de son second, Harald Fabius, né 23 ans plus tôt à Helsinki. Vous êtes sur un archipel étonnant, ancienne limite à l’est de l’empire de Russie, terre qui dépend de la Finlande mais en ayant une très large autonomie et où l’on parle suédois plus que finnois.

bateau Pommern dans les îles Aland, en Finlande

Découvrez une expérience immersive unique, inoubliable, loin de toute réalité virtuelle.

Les musées se réinventent ; celui de Mariehamn dans l’archipel d’Åland ne fait pas exception. Le visiteur qui découvre Åland peut aller à pied de l’embarcadère actuel des ferries qui relient inlassablement les capitales de Finlande, de Suède ou d’Estonie jusqu’à son hôtel et au musée que nous allons découvrir.

Une fois sur place, dans le musée maritime, il passera d’abord par plusieurs salles qui pourraient paraître classiques, puisque différents objets utilisés ou ramenés par les marins du Pommern y sont exposés. Des souvenirs des antipodes côtoient des ustensiles marins. Pourtant, on peut déjà deviner que c’est le début de l’expérience immersive qui suivra : les cartes, les carnets, les figures de proue,  certains habits sont présentés, ainsi que les techniques de navigation : chacun peut approcher les mâts, la voilure, les cordages, sans se risquer à se percher à 46 mètres de haut, la hauteur du mât principal du Pommern ; le visiteur peut entrer dans le salon reconstitué des armateurs et prendre le temps d’imaginer comment les marins se retrouvaient dans un endroit similaire, probablement pour y évoquer les îles de la Baltique et les opérations commerciales à réaliser, la Baltique ayant une tradition commerçante depuis la ligue de la Hanse et même, on l’ignore parfois, depuis les vikings qui commerçaient jusqu’en Mer Noire.

Très classique donc ; mais après cette « découverte de moussaillon en formation », la visite va vous faire sortir du confort de la salle pour emprunter une passerelle battue par les vents de la Baltique et vous emmener à bord du Pommern.

le magnifique bois du 4 mâts Pomern, en Finlande

En s’approchant, on prend la mesure de ce bateau : 94 mètres de long pour une largeur de 13 mètres, capable d’embarquer 4.000 tonnes de fret, 28 voiles couvrant 2.800 m², manœuvré par un équipage de 26 marins seulement. Vous pourrez explorer, à votre guise et en totale liberté, ce vaisseau magnifique, voir les cuisines, les ateliers à bord, les couchettes … Vous aurez réellement l’impression que les marins sont encore à bord, qu’il viennent de quitter la cambuse, leurs couchettes étroites, qu’ils viennent de terminer de réparer une pièce à l’atelier ou de de préparer le repas (le cuistot s’appelait Henry Nilsson et venait d’Uppsala) ; la visite peut s’effectuer y compris par des personnes à mobilité réduite – : des ascenseurs ou des escaliers vous font descendre dans le « ventre » du navire pour prendre conscience de l’espace de stockage dont disposait le Pommern. Une animation visuelle et sonore vous y fait revivre le périple du Pommern jusqu’à Port Victoria, au sud de l’Australie. Classiquement, des écouteurs individuels vous permettent de faire une visite guidée avec 11 spots sonores de moins de 3 minutes (en anglais), mais avec la particularité d’avoir comme guide sonore l’un ou l’autre des marins qui participa au voyage du Pommern : ainsi, c’est le cuisinier qui vous parlera de Mariehamn, mais c’est le second qui vous évoquera le Cap Horn et Gustaf Erikson, le propriétaire du bateau lui-même qui évoquera le retour dans l’archipel d’Åland.

l'intérieur du navire Pomern se visite en Finlande, dans l'archipel d'Aland

Visite de l'intérieur du navire Pomern en Finlande

Vous comprendrez alors l’émotion de ceux qui restaient sur l’île d’Åland tout comme l’émotion de ceux qui embarquaient sur un navire pour aller affronter les quarantièmes rugissants ou les cinquantièmes hurlants, ces vents de l’autre bout du monde, justifiant la citation souvent attribuée à Aristote (elle semble être de Platon) : « il y a 3 sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer » ou la chanson de Brel, « une Ostendaise », dans laquelle celui qui embarqua à bord de l’Askoy enleva de cette citation les morts et chantait :

« Son capitaine

Homme de voiles
Homme d’étoiles
Il prend l’escale
Pour un détour

Il y a deux sortes de temps
Il y a le temps qui attend
Et le temps qui espère
Il y a deux sortes de gens
Il y a les vivants
Et moi je suis en mer. »

vue sur l'avant du navire Pomern en Finlande

Vous pourrez vous installer à la barre du Pommern, contempler la proue du navire dirigée vers l’embarcadère des ferries de Silja Line ou de Viking Line ; le vent de la Baltique est déjà une promesse d’aventure.

Cette découverte faite, il serait dommage de ne pas consacrer du temps celle de l’archipel d’Åland, sa douceur de vivre, son art de vivre même pouvons-nous dire, qui tient à son histoire singulière autant qu’à sa position géographique. Åland est un archipel d’îles innombrables (plusieurs milliers) dont … 80 sont habitées ; la principale qui se nomme … Åland. Territoire totalement démilitarisé depuis une décision de la Société des Nations en 1921, les jeunes gens y sont exemptés de service militaire. Le Parlement aalandais existe depuis le 9 juin 1922 et ce jour est célébré sur place comme une fête nationale : Åland est en effet considéré comme un état libre associé à la Finlande, membre de l’Union Européenne et utilisant l’euro comme monnaie… On découvre Åland paisiblement, entre sa marina, sa brasserie de renommée internationale (allez y dîner, non seulement l’accueil est remarquable mais la cuisine est vraiment délicieuse), ses criques désertes … Et puisque vous êtes montés sur un Quatre-Mâts, pourquoi ne pas planifier une sortie en mer jusqu’au phare qui guidait le Pommern pour son retour à bon port ? Vous pourrez visiter la maison du gardien du phare et ses annexes étonnantes : une boutique où le gardien vend ses cartes postales peintes à la main et une salle de réunion face à la mer complètent une sorte de petit musée de la vie de gardien de phare et la petite salle à l’étage permettant de voir au loin, comme le suggère une stature à taille humaine posée sur le balcon …

le drapeau de l'archipel d'Aland, en Finlande

Aland, une étape incontournable dans un périple de charme à construire sur mesure

Parcourir l’archipel d’Åland, c’est opter pour la douceur et le charme. Mais aussi pour un voyage qui va concilier les activités de bord de mer, la nature, la détente. Helsinki est proche de Paris avec des liaisons aériennes régulières. Depuis la capitale de la Finlande, un voyagiste comme Nord Espaces saura combiner pour vous la logistique en vous conseillant par exemple un véhicule, 2 ou 3 nuitées à Turku – la première capitale de la Finlande-, puis un transfert en ferry ; si vous souhaitez explorer l’archipel, sachez que la continuité territoriale rend les transferts sur certains ferries gratuits. Après à vous de décider quel équilibre vous souhaitez donner à votre voyage : découvrir une collection privée de Salvador Dali ? Passer quelques temps au bord de la Baltique pour vous baigner ? Pousser jusqu’à Tampere puis plus au nord encore jusqu’aux sites recommandés par tous les guides comme l’église de Petäjävesi en vous arrêtant à ceux que beaucoup oublient comme Mänttä ?

l'archipel d'Aland en Finlande, ses jolies maisons et son ciel bleu en été

Se reposer en Finlande, dans l'archipel d'Aland

Nord Espaces ne peut que vous inciter à découvrir le sud de la Finlande pour sa douceur de vivre, sa culture, sa gastronomie ; une offre figure déjà au catalogue Nord Espaces qu’il est possible de compléter ou d’adapter selon vos goûts pour mieux découvrir l’Archipel d’Åland et sa capitale Mariehamn.

N’hésitez pas à contacter Stéphanie.

  • aland
  • finlande

Stéphanie

Stéphanie est une grande voyageuse, maîtrisant les outils du tourisme, passionnée de photographie (ses œuvres témoignent de sa sensibilité et de la qualité de son regard).

A propos de l'auteur

Stéphanie

Stéphanie est une grande voyageuse, maîtrisant les outils du tourisme, passionnée de photographie (ses œuvres témoignent de sa sensibilité et de la qualité de son regard).

Téléchargez notre brochure

Télécharger

Suivez nos voyages

Inscrivez vous à la newsletter

Modifiez votre recherche