5 raisons de partir au Groenland en septembre 2019

1 février 2019
  • Inspirations de voyages

Nord Espaces vous propose un voyage exclusif sur la côte ouest de Kalaallit Nunaat, pour découvrir cette « Terre des Hommes » entre explications scientifiques et contemplation, immersion culturelle et rêves d’exploration. Voici, parmi bien d’autres, 5  raisons de partir au Groenland en septembre 2019 !

  1. Des paysages époustouflants

Vous prendrez le temps d’apprécier l’incomparable beauté du fjord glacé d’Ilulissat, inscrit sur la liste du patrimoine mondial par l’UNESCO. C’est l’embouchure maritime du Sermeq Kujalleq, l’un des glaciers les plus rapides (19 m par jour) et actifs au monde ! Vous naviguerez au plus près de ses rejetons, les icebergs multicolores de la fameuse baie de Disko. Puis vous logerez face à l’Eqip Sermia, autre glacier spectaculaire, au front haut de 200 mètres. Avec là de bonnes chances d’assister au spectacle saisissant du vêlage, parfois suivi d’un tsunami. Les étonnantes roches et montagnes basaltiques de l’île de Disko ne manqueront pas non plus de vous étonner.

Le Groenland avec Nord Espaces
Le Groenland avec Nord Espaces
  1. Une faune extraordinaire

Le caribou de la toundra, le lièvre et le renard arctiques seront-ils au rendez-vous ? Belle incertitude de l’observateur animalier. L’évocation des oiseaux groenlandais – macareux, mergules, pétrels Guillemots de Brünnich et autres pingouins… – a de quoi réjouir tout amateur. En bateau, vous approcherez l’importante colonie de sternes arctiques de Grønne Ejland, et peut-être les orques et baleines à bosse près de l’île de Disko.

Baleine à bosse près de l’île de Disko, Groenland
Baleine à bosse près de l’île de Disko, Groenland
  1. La culture inuit

Venus d’Asie avant la formation du détroit de Béring, les Inuits forgèrent des cultures puissamment originales. Vous découvrirez trois d’entre-elles et 4 000 ans d’histoire dans la vallée de Sermermiut, ainsi qu’un art bien vivant à Ilulissat. Comptant moins de 5 000 habitants – et 3 500 chiens parfois bruyants – la « capitale des Icebergs » séduit aussi par ses maisons multicolores. Vous apprécierez enfin l’hospitalité inuit à Ilimanaq, petit village vivant encore principalement de la chasse et de la pêche. Au Groenland, solidarité et liberté sont toujours des valeurs fondamentales.

Jeux de mains groenlandais
Jeux de mains groenlandais
  1. Dans les pas des grands explorateurs…

Marcher dès l’arrivée sur la calotte polaire, appelée aussi inlandsis, aura déjà un parfum d’aventure ! Knud Rasmussen (1879-1933), fils d’une mère groenlandaise et d’un père pasteur danois, fut le premier Européen à franchir le passage du Nord-Ouest en traîneau à chiens. Vous visiterez son lieu de naissance, une jolie maison rouge à Ilulissat. Puis vous passerez une nuit au Camp Eqi, mythique camp de base du Jurassien Paul-Emile Victor (1907-1995). Organisant sa première expédition polaire en 1934, il recueillit en ethnologue plus de 700 chants inuits.

Ilulissat, Groenland
Ilulissat, Groenland
  1. … mais dans les meilleures conditions !

Premiers bains de culture groenlandaise, des visites guidées de Copenhague et d’Ilulissat introduiront des marches faciles sur la calotte glaciaire, l’île de Disko et dans la vallée de Sermermiut. Des croisières dans la baie de Disko vous mèneront donc jusqu’à l’île du même nom,  les plus curieux d’entre vous se lançant dans des excursions complémentaires, voire un tour en hélicoptère. Votre accompagnateur pendant ces 12 jours sera de bon conseil : le Suisse Robert Bolognesi est en effet un nivologue réputé, spécialiste de la neige et des phénomènes climatiques.

Robert Bolognesi
Robert Bolognesi

Si la nuit polaire traversée d’aurores boréales sied aussi à la plus grande île au monde, Bérengère Cournut résume bien la magie du voyage au Groenland en été : « La banquise et les fleurs sur la toundra ; le bruit de l’eau et la texture de la glace ; les chants de gorge et le son des chairs animales ; l’obscurité des huttes et le vol des chamanes ; les vieilles histoires et, aujourd’hui, la fonte des glaces ; tout ça résonne suffisamment fort pour nous attirer vers le pôle […] ». Le 3 septembre 2019, un groupe limité à 10 personnes décollera de Paris, Genève ou Bruxelles pour vivre une expérience groenlandaise sans pareil.

  • Groenland

Sébastien

Sébastien, passionné de voyages et d’écriture, contribue notamment à la communication de Nord Espaces.

A propos de l'auteur

Sébastien

Sébastien, passionné de voyages et d’écriture, contribue notamment à la communication de Nord Espaces.

Téléchargez notre brochure

Télécharger

Suivez nos voyages

Inscrivez vous à la newsletter

Modifiez votre recherche