Ce que l’UNESCO doit aux femmes de Kihnu

11 janvier 2019
  • Culture & Géo / Alerte TV

En Estonie, l’île de Kihnu abrite l’une des dernières sociétés matriarcales d’Europe, distinguée par l’UNESCO au titre du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

La banquise du golfe de Riga

D’une superficie de 16.4 km2, Kihnu charme en été par ses plages, prairies, sapins et… side-cars d’origine soviétique. Si ses maisons en bois aux toits de chaume sont toutes bâties autour d’un poêle, seuls 400 habitants bravent encore les rudes hivers du golfe de Riga. Une banquise épaisse de 30 cm autorise alors les plus audacieux à prendre leur voiture plutôt que l’hydroglisseur pour gagner le continent. L’économie locale repose sur la pêche, l’agriculture et la location de chambres d’hôtes, le métier de marin au long cours s’imposant longtemps aux hommes comme une évidence.

Une Estonie à part

La vie sociale de Kihnu est ainsi régie par les femmes, gardiennes attentives des traditions. Le dialecte insulaire est difficilement compréhensible ailleurs. Hérité du XVIIIe siècle, cet ancien estonien est enseigné en primaire à raison de 6 heures par semaine. L’UNESCO souligne la valeur universelle des chants, jeux, danses, cérémonies de mariage et artisanat locaux. Kihnu Virve est une chanteuse populaire appréciée de toute l’Estonie. Âgée aujourd’hui de 90 ans, elle composa 300 chansons. Tous les enfants apprennent à jouer de l’accordéon ou du violon, ainsi que 30 danses différentes ! Autrefois lieu de la naissance, le sauna est toujours très apprécié, notamment le samedi et les veilles de fête. Trois jours de banquets accompagnent les cérémonies de mariage, syncrétisme de rites orthodoxes et païens. Et à Kihnu, où on ne mange du riz au lait que pour les naissances et les décès, les femmes préparent avec soin leur tenue mortuaire.

Des jupes à foison

La tenue traditionnelle associe une jupe rayée à un chemisier blanc, les femmes mariées portant de surcroît un tablier. Les jeunes filles apprennent tôt la couture et le tissage sur de très vieux métiers. Leurs moufles, bas, chemises et jupes en laine locale mêlent couleurs vives, rayures éclatantes et broderies savante, avec une symbolique souvent inspirée d’anciennes légendes. Il faut une semaine pour tisser une jupe qui reflètera l’humeur de sa propriétaire. Le rouge est la plus populaire des couleurs vives associées à la bonne santé. Signalant un deuil, le bleu et le noir sont par contre interdits aux fillettes, dont il ne faut pas altérer la joie de vivre.

Une étape de votre autotour Nord Espaces ?

En juillet, la Fête de la Mer anime Kihnu de chants, danses, joutes masculines, festins de viande de phoque et poisson fumé. L’île est située à 14 km de Pärnu, avec laquelle 3 à 4 rotations de ferry sont assurées quotidiennement à la belle saison. La station balnéaire n’est elle-même qu’à 127 km de Tallinn et 182 km de Riga, étapes majeures d’un autotour tout en Luxe, charme et volupté dans les Pays Baltes. N’hésitez donc pas à nous contacter pour organiser votre séjour sur mesure à Kihnu !

  • Estonie
  • Kihnu
  • Unesco

Sébastien

Sébastien, passionné de voyages et d’écriture, contribue notamment à la communication de Nord Espaces.

A propos de l'auteur

Sébastien

Sébastien, passionné de voyages et d’écriture, contribue notamment à la communication de Nord Espaces.

Téléchargez notre brochure

Télécharger

Suivez nos voyages

Inscrivez vous à la newsletter

Modifiez votre recherche