fbpx

Observer les Aurores Boréales à Mourmansk avec un photographe local

28 mars 2021
  • Inspirations de voyages

A Mourmansk, plus grande ville du monde au-dessus du cercle polaire arctique, Artem est le responsable de la maintenance de la centrale électrique. Celle-ci produit 75 % de l’énergie consommée par la cité russe aux plus de 300 000 habitants. Une installation stratégique, tant les Norvégiens, les Suédois, les Finlandais et les Russes vivent dans un environnement particulier : les très longs hivers, les tempêtes de neige, le soleil de minuit, les nuits polaires et blanches rythment leurs existences.

Cela fait 16 ans qu’Artem se passionne pour le phénomène des aurores boréales, qu’il chasse par des températures avoisinant parfois moins 40°C.

Notre guide photographe Observer les aurores boréales à Mourmansk avec Artem Ershov

Les aurores boréales illuminent le ciel nocturne de la région de Mourmansk de mi-septembre à mi-avril. Il s’agit de faisceaux de particules solaires qui, suivant le champ magnétique terrestre, entrent en collision avec l’oxygène et l’azote de l’atmosphère. Les gaz brillent alors le plus souvent en vert, parfois en rouge et bleu. Admirez cette magnifique vidéo d’Artem Ershov

Bien qu’innocentes pour les observateurs au sol, les aurores boréales peuvent causer de graves problèmes aux satellites en orbite, et par ricochet à toutes les technologies qui dépendent de ceux-ci. L’aurore est en effet accompagnée de puissants courants électriques dans la haute atmosphère, qui font passer la température autour d’elle d’environ 260°F (125°C) à 980°F (525°C). Cet échauffement modifie légèrement l’orbite des satellites au fil du temps.

Artem explique qu’il faut croiser plusieurs informations pour chasser les aurores boréales : des images satellites, la vitesse du vent, les prévisions de nuages et de neige… Surtout, il ne faut pas hésiter à s’éloigner parfois de 100 à 150 kilomètres de la pollution lumineuse des villes.

Ce Grand Nord russe, c’est aussi une toundra peuplée de renards polaires, les paysages sublimes des montagnes Khibiny, les tempêtes de la mer de Barents qui fascinent les photographes.

Accessible en avion à partir de Moscou ou de Saint-Pétersbourg, Mourmansk l’est aussi en train si vous avez suffisamment de temps pour contempler, à bord du TransCarélien, la taïga enneigée.

Les séjours sur mesure de Nord Espaces vous permettront même, si le cœur vous en dit, de survoler la Laponie russe en hélicoptère pour mieux observer les aurores boréales…

  • aurore boréale

Julia Snegur

Julia, diplômée en géopolitique et en sociologie, est responsable du développement et de la communication ainsi qu’une véritable spécialiste et responsable de production sur les destinations Russie et Pays Baltes. Bilingue, conférencière et guide sur mesure pour les voyages d'exception ou VIP en Russie. Le Voyage est sa seconde passion juste après la géopolitique.

A propos de l'auteur

Julia Snegur

Julia, diplômée en géopolitique et en sociologie, est responsable du développement et de la communication ainsi qu’une véritable spécialiste et responsable de production sur les destinations Russie et Pays Baltes. Bilingue, conférencière et guide sur mesure pour les voyages d'exception ou VIP en Russie. Le Voyage est sa seconde passion juste après la géopolitique.

Téléchargez notre brochure

Télécharger

Suivez nos voyages

Inscrivez vous à la newsletter

Modifiez votre recherche